Retour à  l'accueil

Aucun de nous ne reviendra

D'après Auschwitz et après I, II et III, de Charlotte Delbo.

Lecture / Spectacle de Lélio Plotton

Collaboration artistique : Lola Molina

28 Janvier 2017 : représentation à la Maison Heinrich Heine, Cité Internationale universitaire de Paris.

Captation sonore de la représentation de janvier 2017 à la Maison Heinrich Heine.


"La littérature n'est pas la métamorphose ultime d'un évènement ou d'un réel. Elle est infiniment plus que cela. Elle est réel et transcendance du réel. J'ai écrit sur Auschwitz pour porter à la connaissance, pour porter à la conscience, c'est à dire porter au langage."
Charlotte Delbo, New York, 10 octobre 1972.


Alors assistante du metteur en scène Louis Jouvet, Charlotte Delbo entre en résistance en 1941 avec son mari Georges Dudach. Tous deux sont arrêtés en mars 1942 et emprisonnés à la Santé. Georges sera fusillé le 23 mai au Mont Valérien.
Charlotte Delbo est transférée à Romainville où elle se lie d'amitié avec un groupe de femmes, détenues politiques comme elle et communistes pour la plupart.
Le 24 janvier 1943, elles seront conduites par le seul convoi de déportées politiques françaises à Auschwitz. Sur ces 230 femmes, seules 49 rescapées reviendront.
Dès son retour, elle écrit les deux premiers tomes de Auschwitz et après, sur son expérience concentrationnaire et celle de ses camarades, ainsi qu'elles s'en étaient fait la promesse : celles qui reviendraient devraient raconter.
Si le temps de l'écriture est très proche de son retour de déportation et porte les marques littéraires du trauma, Charlotte Delbo laissera de côté son manuscrit vingt ans avant de le publier.
Ses textes dépassent le récit chronologique ou le seul témoignage : Charlotte Delbo fait oeuvre littéraire.


Dates de tournée

28 janvier 2017 : Maison Heinrich Heine - Fondation de l'Allemagne - Cité Internationale universitaire de Paris

12 novembre 2015 : Médiathèque municipale Paul Eluard, Vierzon