Retour à l'accueil

L O V E - I N *

Installation sonore

Conception et réalisation : Lélio Plotton
Texte : Lola Molina
Création sonore : Bastien Varigault
Scénographie : Auréline Adjadj
Composition musicale finale : Julien Varigault
Décors : ArtStock
Avec : Laurent Sauvage, Anne-Lise Heimburger, Catherine Morlot et Antoine Sastre.

Du 1er au 14 Février 2018 : Le Reflet, Théâtre de Vevey (Suisse)

Tous les jours dans le cadre du Festival de la Saint-Valentin / Entrée libre / Durée 20 minutes
+ d'infos sur le Site Internet du Reflet


Il est l’homme le plus techniquement et le plus subjectivement beau.
Juliette a des bébés en tube tout autour d’elle et des pères dans ses bras.
Elle est sa dernière fois qu’il ne faut vraiment pas louper...
C'est la recherche d'une sensation électrique qui a guidé la création de cette installation dédiée à l'écoute d'une fiction. Il a été question dans la démarche de création de considérer l'amour comme une possibilité de subversion en soi et avant tout.

L O V E - I N * est un théâtre sonore de 7 m2, autonome et adaptable, fonctionnant en continu. Son dispositif de diffusion multicanal est dédié à l'écoute immersive d'une fiction.


Teaser (3'25"):


* Expression apparue pour désigner le célèbre happening du Golden Gate Park à San Francisco qui marqua le début du Summer of Love. Elle désigne le rassemblement, le plaisir d'être ensemble et d'écouter de la musique ou de la poésie. Elle nous permet de nommer aujourd'hui un espace privilégié d'écoute collective. Installer de la fiction dans l’espace public voudrait être une manière de faire love-in aujourd’hui.


UN THEATRE SONORE

L O V E - I N * désigne un Théâtre Sonore de 7 m2, autonome et adaptable. Il fonctionne en continu et en libre accès. Il est destiné à être exposé dans un lieu public (théâtre, salle d'expo, hall, kiosque...). Le dispositif propose à un Promeneur de devenir Auditeur.

Le Théâtre Sonore est un espace dans lequel cinq personnes sont invitées à écouter la fiction Love-in de Lola Molina (durée : 20 minutes). Cette fiction est diffusée en multi-canal et travaille sur un champ sonore à 360°: deux hauts-parleurs diffusent la matière sonore principale (ambiances, musiques) tandis que cinq enceintes de proximité individualisent l'écoute pour chaque auditeur (voix, gros plan sonores) permettant alors une multiplicité de points de vue.
La fiction est ainsi spatialisée. La présence des comédiens devient sensible.

Autour du Théâtre Sonore gravitent des bornes individuelles diffusant des motifs sonores : variations et contrepoints autour de la fiction. L'auditeur est invité à déambuler librement dans cet espace.
Selon le parcours aléatoire de chaque auditeur parmi les bornes d'écoute individuelle, selon la place qu'il choisit d'occuper dans le théâtre sonore, sa perception de la fiction sera unique.

Cette expérience se poursuit en dehors du lieu d'exposition en proposant au Promeneur/Auditeur d'emmener avec lui des séquences sonores via un QRcode.
Des séquences inédites de Love-in peuvent également être à retrouver sur les ondes de radios locales partenaires du projet.

L O V E - I N * est un dispositif qui interroge la possibilité de fiction dans l'espace public en proposant différents niveaux d'écoute.

Love-in projet
Photo de l'exposition au Point Ephémère



Entretiens Lélio Plotton, Bastien Varigault, Auréline Adjadj pendant la résidence de recherche au Relais, sur la création du projet, mars 2015 (4'59"):





L O V E - I N * désigne le concept de Théâtre Sonore créé par Lélio Plotton, Lola Molina, Bastien Varigault et Auréline Adjadj.

Le premier texte à être réalisé et diffusé dans le Théâtre Sonore est Love-in, de Lola Molina. Le titre de ce premier texte a donné son nom au projet.


LE TEXTE

"La scène se passe au creux du désir le plus naïf et le plus violent, en imaginant qu'il n'y ait aucune permission ou consentement à demander pour y entrer."

Une nuit.
Un homme arrête sa voiture devant un Centre de don de sperme ouvert 24h/24.
Il regarde un long moment l’enseigne qui clignote et grésille. Il fume une dernière cigarette avant de se décider à rentrer. Il vient faire un don alors qu’il se sait stérile. Il tombe sur Juliette chargée de gérer le Centre la nuit. Elle lui apparaît les yeux écarquillés comme s’il la prenait dans ses phares. Elle est sa dernière fois qu’il ne faut vraiment pas louper. Une gamine qui n’a aucune idée de ce qu’est la vie normale. Dans son monde de nuit à elle, Juliette a des bébés en tube tout autour d’elle et des pères dans ses bras.
Avec lui, pour la première fois de sa vie elle a envie d’aller quelque part.

Le texte Love-in de Lola Molina est publié dans la revue Le bruit du monde, #03 / AMOUR 2.0, publication : automne 2015.


Love-in projet



LE SON : Une diffusion en multicanal

La diffusion en multicanal est un procédé récent dans l'histoire du son, utilisé pour la musique, appliqué au cinéma mais très peu développé en ce qui concerne la réalisation de fiction sonore. Or elle permet de créer véritablement de l'espace. Avec L O V E - I N * nous voulons permettre à l'auditeur une véritable plongée dans la fiction en accédant à un autre niveau d'imagination. Il n'est pas seulement auditeur mais il vit une expérience physique et sensorielle, son corps est mis en situation.
En effet à l’intérieur du Théâtre Sonore, en plus des deux hauts-parleurs diffusant la trame principale de la fiction, chaque place est munie de petites enceintes de proximité situées derrière la tête des auditeurs. Elles permettent d'accentuer certains événements, de créer des gros plans sonores et par la dispersion des sources de donner du mouvement. Le mixage des éléments diffusés dans ces enceintes est différent et unique pour chacune d'entre elle. Par ce fait nous souhaitons que chaque personne soit l'auditeur d'une fiction unique.
Quatre bornes individuelles gravitent autour du Théâtre Sonore. Trois diffusent du son par hauts-parleurs et une par casque. Les trois premières fonctionnent en boucle et certains événements qu'elles diffusent sont synchronisés avec la fiction diffusée dans le Théâtre Sonore et perceptibles depuis celui-ci. Les éléments sonores diffusés sous casques sont mixés en binaural, technique permettant de reconstituer un environnement sonore en 3D qui donne l'impression à l'auditeur d'être englobé par la voix du comédien.


« Il est question de provoquer le hasard, le désir, la rencontre.
Il y a du hasard et du désir à déambuler d'un pôle sonore à l'autre, à s'attarder à écouter et à ré-écouter ou à interrompre son écoute pour rejoindre une autre borne. Il y a, enfin, la rencontre avec une fiction et la rencontre avec d'autres auditeurs. Et il y a la rencontre fulgurante dans le texte entre une femme et un homme. Cette rencontre est transgressive car elle place l'amour au-dessus de tout.
Je voudrai que l'auditeur ait pendant quelques secondes le désir de tout laisser, qu'il ne reprenne pas son chemin exactement là où il l'a arrêté mais que sa trajectoire soit un peu modifiée. »
Lélio Plotton.



Love-in projet
Photo de l'exposition au Point Ephémère - Aurélia Delage


PRESSE

" L'installation sonore présentée encore aujourd'hui à la médiathèque par la Cie Léla sucite de la curiosité et du plaisir.
Lélio Plotton et Lola Molina, qui composent la Cie Léla, nouvellement installée à Vierzon, proposent de découvrir une création insolite, intitulée Love-in.
Au coeur de la médiathèque, dans une chambre quasi obscure, cinq chaises attendent les visiteurs-auditeurs. Répartis dans ce petit espace, huit hauts-parleurs.
L'idée est d'écouter une histoire pendant une vingtaine de minutes. Ce qui peut paraître banal en soi mais n'est pas si anodin. L'intérêt de cette audition réside dans le mélange de voix, de sons et de musique et dans la possibilité d'interpréter cette histoire de manière différente selon la place que l'on occupe, selon les autres personnes présentes dans ces sept mètres carrés.
Les yeux fermés ou ouverts, jambes étendues ou repliées sous la chaise, dos droit ou plus affalé, l'auditeur se laisse prendre par la narration, par l'ambiance. Conçue comme un scénario de film sans images, les seules images étant celles que chacun imagine, la fiction invite à des réflexions intérieures sur la vie, l'enfant, la société, l'amour. "
"Love-in, on écoute et on aime", Le Berry Républicain, 17/12/2016, Céline Chouard.


Calendrier d'exposition
15 > 29 décembre 2015 Point Ephémère | Paris
4 > 7 février 2016 Festival Longueur d'Ondes | Brest
2 > 4 Septembre 2016 Festival du Son Miré | Fabrezan
16 et 17 décembre 2016 Médiathèque Paul Eluard | Vierzon
1er > 16 février 2018 Théâtre Le Reflet | Vevey (Suisse)

*Voir le dossier de diffusion du projet

*En parallèle de l'installation, nous proposons des ateliers de création de fiction sonore, à destination des adolescents et/ou des adultes.

La Compagnie a été en résidence de recherche au Relais, Centre de Recherche théâtrale, Auffay (76) du 2 au 8 Mars 2015.
Interview de Lélio Plotton à propos de l'installation sonore L O V E - I N sur Radio Campus dans le cadre du Festival Brouillage (5 mai 2015). Ecouter le podcast.


"If you're going to San Francisco / Be sure to wear some flowers in your hair / If you're going to San Francisco / You're gonna meet some gentle people there / For those who come to San Francisco / Summertime will be a love-in there"
San Francisco (Be Sure to Wear Flowers in Your Hair), John Phillips et Scott McKenzie