ADENO NUITOME

SPECTACLE

ELLE et LUI sont deux jeunes artistes. Ils ont été frappés par l’existence de la maladie et de la mort à tout juste trente ans. Il l’arrache à la ville et l’emmène vivre au cœur de la forêt. Il la sauve. Ses absences et ses récits de tournée rythment leur vie. Elle se nourrit du végétal qui l’entoure, elle devient la reine d’une nature fantasmagorique. Leur amour fou, fait de rock et de retour à l’état sauvage rend tout possible. Même approcher la mort.

Tu es assise en tailleur sur le siège passager, avec tes lunettes de soleil premier prix. Tu te penches vers l’antique radio-cassette, tu montes le son et quand je râle tu dis que je connais rien à la musique.
Je te regarde. Tu tapes du pied à contretemps. Tu ne peux pas mourir.

GÉNÉRIQUE

CRÉATION 2021

Texte : Lola Molina / Mise en scène : Lélio Plotton
Avec : Camille Garcia et Antoine Sastre
Scénographie : Adeline Caron
Création sonore : Bastien Varigault
Création vidéo : Jonathan Michel
Création lumières : Maurice Fouilhé
Crédits photo : Pascal Gély, Jonathan Michel

DATES

8, 9, 10 avril 2021 : CDN d’Orléans

NOTES D'INTENTIONS

Elle et Lui sont deux jeunes artistes, ils ont une trentaine d’années. Elle est romancière ou poétesse. Lui est créateur lumières. Il a de longues absences pour des créations et revient toujours avec des histoires incroyables de montage ou de tournées. Ses récits sont des moments de joie pure. Elle a, ou a eu, un cancer. Ils ont été frappés par l’existence de la maladie et de la mort à tout juste trente ans. Ils quittent Paris. Il l’arrache à la ville pour la plonger dans la nature. Il l’emmène au fond des bois, au coeur de la forêt. 

La nature est très présente, très vivante, c’est un organisme vivant qui ne s’arrête jamais. C’est là qu’ils se réfugient. Ils se fabriquent une tanière, comme deux animaux blessés.
C’est dans cet endroit fantasmagorique qu’elle trouve le moyen de parler, survivre et écrire. Elle devient la reine d’une sorte de royaume où elle pourrait parler aux animaux. La rivière de leur petit jardin charrie peut-être les restes de Jeff Buckley, ancien amour imaginaire qu’elle vient interroger. Ici la parole peut se libérer, les souvenirs peuvent se rejouer, elle peut raconter la maladie, reconstituer sa vie et prolonger leur amour malgré tout. 

Lui part en train, revient de tournée, ramène des camions. Par sa circulation, ses déplacements de travail, il fait le lien entre cette nature isolée, lieu de tous les possibles et le monde extérieur.
Elle plonge dans la nature, la contemple, l’imagine. Elle va lier écriture et maladie, raconter l’intime et le secret, comme d’autres écrivains avant elle ont écrit sur d’autres maladies ou approches de la mort.
ELLE et LUI traversent l’Adeno Nuitome, la nuit cancéreuse, et amoureuse aussi. Cette traversée est lumineuse et colorée. Ils sont rock et deviennent fous, c’est leur manière de résister à la maladie, la mort. 

Nous créons sur scène le coeur de la forêt qui les abrite, et au milieu des herbes folles et de la nature sauvage nous créons des bulles « naturalistes » : son bureau d’écriture, le tapis du salon, le banc dans le jardin. L’espace est baigné de lumière et de couleurs. Une multitude de bouquets d’herbes sauvages couvrent la scène. Graminées, fleurs de carottes, fleurs de lin, herbes pourpres. Ce sont les herbes de leur prairie, peut-être aussi se sont-ils mis à faire des boutures et des expériences botaniques ? 

Lélio Plotton.

 

« Adeno Nuitome » est le terme poétiquement scientifique que j’invente pour parler du cancer de la jeune femme du texte.
Le texte est une suite d’impressions, de touches sensibles prélevées sur leurs dialogues, des paroles plus intérieures dans laquelle l’autre peut intervenir ou être imaginé.
Il y a la forêt, la nature qu’ils découvrent et dans laquelle ils vont vivre une expérience radicale d’éloignement de leurs milieux d’origine. Il y a de l’isolement inspiré de Thoreau ou des zadistes dans leur installation à la campagne.
ELLE et LUI vont interroger les liens entre création, mort et nature. Sont-ils indissociables ? Que faut-il traverser ? Comment pourrait-ELLE ne pas lier son état de création et sa traversée de la mort ? Et ELLE va lier écriture et maladie, raconter l’intime et le secret de l’augmentation des cancers chez la personne jeune, comme d’autres écrivains avant elle ont écrit sur d’autres maladies ou approches de la mort – je pense à Hervé Guibert ou Jean-Luc Lagarce. 

Lola Molina.

INFORMATIONS DE PRODUCTION

COPRODUCTION
CDN d’Orléans, Halle aux Grains – Scène nationale de Blois, CC Albert Camus – Issoudun.

SOUTIENS
Soutenu par La Chartreuse – CNES.
Le texte a reçu le soutien du Centre National du Livre.
Texte à paraître en 2021 aux éditions Théâtrales.

CONTACT COMPAGNIE
Lélio Plotton
06 68 62 73 23 contact@compagnielela.fr

DIFFUSION
Jessica Régnier
06 67 76 07 25 j.regnier@lagds.fr